Inspiré de la médecine chinoise, de la médecine bouddhiste, du yoga, des pratiques ayurvédiques ainsi que de quelques traditions curatives du Siam, le massage thaïlandais est le résultat de plusieurs pratiques. C’est à travers des instants de relaxation optimaux que le massage thaïlandais soulage toutes les parties du corps. Elle permet ainsi d’assurer l’équilibre corporel en favorisant une meilleure circulation sanguine.

Le massage thaïlandais : c’est quoi au juste ?

Connu depuis l’antiquité, le massage thaïlandais existe depuis de nombreux siècles. Le masseur (se), pendant la séance, sollicite les points de pression qui apportent un soulagement rapide et miraculeux. Ce dernier dispose en général d’un savoir-faire transmis de père en fils et pratique la discipline dans les règles de l’art. Il est donc clair que le massage thaïlandais est un héritage culturel qui se transmet de génération en génération et représente l’essence même de la culture thaïlandaise.

La pratique a pour but d’assurer l’équilibre entre le corps, les émotions et l’esprit du sujet. En procurant un moment de détente, le massage thaïlandais est une véritable source de paix intérieure visant à libérer les articulations et à stimuler certaines parties du méridien, mais aussi à éliminer les tensions imbriquées dans le corps.

Le massage thaïlandais : comment est-il né ?

Il faut remonter à 2500 ans pour comprendre l’origine du massage thaïlandais. Plusieurs termes sont usités en occident pour désigner cette discipline (Nuat, Nuad Bo’Rarn, Nuad Phaen, massage yoga et massage thaï). La discipline est née directement suite à l’’entrée des bouddhistes en Inde. Parmi eux, les moines et les médecins et c’est au sein des temples bouddhistes que cet art a pu se transmettre. L’enseignement s’est fait oralement du maître à l’apprenant. En Europe, les précurseurs de cette science l’ont fait connaître dans les années 60.

Ce type de massage s’est répandu dans tout l’occident vers 1980 avec l’arrivée des approches plus traditionnelles et l’édition du premier ouvrage en anglais sur le sujet, paru en 1990. De nombreuses personnes se sont spécialisés dans le domaine au fil des années et c’est ainsi que de nombreuses écoles ont vu le jour. Considéré en Thaïlande comme un soin thérapeutique, la pratique est proposée dans de nombreux centres hospitaliers.

Déroulement d’une séance de massage thaïlandais

La séance de massage thaïlandais s’effectue pendant 2 heures en moyenne. Installé sur une natte posée sur un plancher, chacun peut en profiter à sa guise. Si le massage sollicite toutes les parties du corps, on insiste plus sur les jambes. Ici, on invite plusieurs techniques à savoir, la réflexologie, les étirements, le yoga, la digitoponcture, le pétrissage ainsi que l’acupressure rythmique. Tant préventif que thérapeutique, le massage thaïlandais est particulièrement utile pour soulager les problèmes de circulation, les insomnies, les angoisses, les maux de tête, les douleurs dorsales…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *